BRON AERODROME

 

 COMMEMORATION DE LA LIBERATION DE LYON-BRON 

 

 

L'évènement de cette journée du 12 septembre 2014 mérite un rappel historique concernant ce lieu de mémoire.

Ainsi, dans le cadre du 50ième anniversaire de la Libération en 1994, Monsieur le Maire de CHASSIEU et

sa municipalité avait inauguré une plaque commémorative.

Cette plaque se situait sur le mur extérieur du hangar CAQUOT.

En 2012, la démolition du hangar était programmée pour faire place à une caserne de sapeurs-pompiers.

 

Le Cercle Aéronautique Louis MOUILLARD (C.A.L.M.) a sollicité les autorités gestionnaires de l'Aéroport de BRON afin que soit pérennisé

la mémoire de ces Aviateurs. La Société des Aéroports de LYON, gestionnaire de l'Aéroport de BRON, a bien voulu donner suite à

son intervention, en proposant de faire édifier une stèle en bordure du parking à proximité de la tour de contrôle.

Cette stèle reprend à l'identique le texte gravé sur la plaque commémorative.

 

Vendredi 12 septembre 2014 à 11h45

 

Au pied de la tour

de contrôle de l'aéroport de LYON-BRON,

se sont réunies de nombreuses personnalités

civiles et militaires pour inaugurer

la stèle en souvenir des Equipages

qui ont servi sur cette Base pendant

la Seconde Guerre Mondiale

et pour commémorer

la Libération de LYON-BRON il y a 70 ans.

 

Le maître de cérémonie était le

Major Alain FABROL,

membre de la Section ANSORAA Rhône-Loire

et

Président de la zone Sud-Est des

Anciens Elèves de l'Ecole d'Enseignement

Technique de l'Armée de l'Air.

                   

aeropresse 1

(photo "lyonaeropresse" de O. Chassignole)

Cette cérémonie organisée par la Société ADL Aéroports de LYON et par Monsieur Philippe TREILLET, Président du Cercle Aéronautique

Louis MOUILLARD (le CALM), a été présidée par Monsieur Philippe BERNAND, Président du Directoire des Aéroports de LYON.

 

Cet hommage revêtait une solennité particulière en présence de :

Monsieur Clayton STANGER, Consul Général des Etats Unis d'Amérique

Madame Annie GUILLEMOT, Maire de BRON

Monsieur Jean-Jacques SELLES, Maire de CHASSIEU

Madame Sophie VERGNON, Représentant le Maire de SAINT PRIEST

Monsieur Philippe TREILLET, Président du Cercle Aéronautique Louis MOUILLARD

aeropresse 4

(Photo "lyonaeropresse" de O. Chassignole)

 

aeropresse 2

(Photo "lyonaeropresse" de O. Chassignole)

 

ALLOCUTION DE MONSIEUR PHILIPPE BERNAND

 

Tout d’abord, je souhaite saluer et remercier de leur présence :

 

 Monsieur le Consul Général des États Unis, Clayton STANGER        

    Le Colonel Etienne GOURDAIN, Commandant la Base Aérienne 942 de LYON MONT VERDUN

   Monsieur le Maire de CHASSIEU, Jean Jacques SELLES,

   Les Représentants de Madame le Maire de BRON, Annie GUILLEMOT,

  Les Représentants de Monsieur le Maire de SAINT PRIEST, Gilles GASCON,

  Monsieur Philippe TREILLET, Président du Cercle Aéronautique Louis MOUILLARD.

 

Je remercie particulièrement pour sa présence Monsieur René BILLOTTET, Vétéran de la

Seconde Guerre Mondiale, Membre de l'Escadron LORRAINE des Forces Aériennes

Françaises Libres au sein de la RAF.

 

C’est avec une certaine émotion, que je prends la parole pour inaugurer cette stèle érigée à

la mémoire des Equipages présents sur le terrain d'aviation de BRON au cours de la

Seconde Guerre Mondiale.

 

L’aéroport de BRON est inscrit dans l’histoire

 

Je vais tenter de vous résumer quelques-uns des moments importants du plus ancien

aérodrome français.

 

 BRON a notamment été un des outils de l’efficacité des forces aériennes militaires qui ont

vaillamment combattu en 1940.

 

À la veille de la Seconde Guerre mondiale, la Base Aérienne 105 de BRON compte 2000 Aviateurs

et 200 avions et est l'une des plus importantes Bases de l'Armée de l'Air sur le sol de France.

C’est également la plus moderne. 

 

Au moment de la mobilisation, en août 1939, le Groupe Aérien d'Aviation Légère de Défense 

restera seul pour défendre le ciel lyonnais.

  

En 1940, BRON accueille des milliers d’aviateurs polonais fuyant leur pays occupé.

Le 10 mai 1940, l’aéroport est réveillé par les bombes allemandes, on déplorera alors une vingtaine

de morts et trente-cinq blessés parmi les personnels français et polonais.

 

Une seconde vague de bombardements a lieu les 1er et 02 juin 1940. Elle entrainera des dégâts

plus importants à l'infrastructure, mais heureusement cette fois-ci sans perte humaine.

 Pilotes français et polonais défendront avec courage et efficacité le sol lyonnais

contre les bombardiers allemands.

 

Du 19 juin au 05 juillet 1940, la Base Aérienne de Bron connait une courte première occupation

de l’Armée allemande.

 

A l’automne 1940, les travaux de la piste en dur débutent.

 

 Mais surtout, BRON sera le berceau des Groupes de Résistants.

Le Capitaine Claude Billon et le Commandant Albert CHAMBONNET seront tragiquement

arrêtés et exécutés par la Gestapo.

 

En Novembre 1942, l'armée allemande entre en zone libre et occupe ainsi la région lyonnaise.

 Tous les personnels de l'Armée de l'Air sont alors mis en congés renouvelables. 

Le terrain de BRON sera occupé, de novembre 1942 à fin août 1944,  par la Luftwaffe. 

 

Le 30 avril 1944, un bombardement allié détruit en grande partie l'infrastructure.

 

Le 03 septembre 1944, C’EST LA LIBERATION DE L'AEROPORT.

 

Le Génie américain se met rapidement au travail et comblera plus de mille cratères creusés

par les bombes et portera la longueur de la piste à 1830 mètres.

 

Dès le 05 septembre 1944, le premier avion de chasse allié se pose sur la piste. 

S’en suivront les avions de la Royal Air Force, de l’US Army Air Force, mais aussi des

Groupes de Chasse français qui décolleront de l’aéroport lyonnais à la poursuite

des troupes allemandes.

 

La contribution de guerre de BRON ne s’arrêtera pas avec sa libération, il constituera

notamment la base française d’un pont aérien avec FOGGIA dans le sud de l'Italie 

pour transporter du carburant.

 

Le 08 mai 1945 est signé l'Armistice qui mit fin aux combats de la Seconde Guerre Mondiale

sur le théâtre européen et voit le retour progressif de l'aéroport de BRON à la vie civile.

 

Il constituera une plateforme importante de l'aviation commerciale dans le paysage aéroportuaire

français jusqu'en 1975, avec l’ouverture de l’aéroport de SATOLAS, devenu LYON St. EXUPERY.

 

Actuellement, l'aéroport de BRON accueille l'aviation d’affaires, les services d'urgence de l'Etat,

les aéroclubs et les écoles de pilotage perpétuant ainsi la tradition aéronautique des lieux pour

les générations de pilotes à venir.

 

Dans le cadre des manifestations commémorant le 70ième Anniversaire de la Libération de BRON,

 nous inaugurons aujourd’hui cette stèle. 

 

Et, dans le cadre du Devoir de Mémoire, nous rendons hommage à tous les équipages français,

polonais, allemands, anglais et américains présents sur le terrain d'aviation de BRON

au cours de la Seconde Guerre Mondiale.

 

 

Monsieur Philippe BERNAND, Président du Directoire des Aéroports de LYON, a procédé au lever du voile de la stèle

avec le Colonel Etienne GOURDAIN, commandant la Base Aérienne 942 "Capitaine Jean ROBERT" du Mont Verdun.


 

 aeropresse 5

(Photo "lyonaeropresse" de O. Chassignole)

 

 

 

BRON 12 09 2014 5 Copy 

(Photo Alain Bliez)

 

 

BRON 12 09 2014 3 3

(Photo Alain Bliez)

 

Il a été procédé à un dépôt de gerbes suivi de l'hommage aux Morts interprété par un Clairon de la Musique Militaire de l'Infanterie

stationnée à LYON au Quartier Général Sabatier. Le Détachement Air a présenté les armes.

Une minute de silence a été observée.

BRON 12 09 2014 7 Copy

(Photo Alain Bliez)

 

BRON 12 09 2014 6 Copy

(Photo Alain Bliez)

Les drapeaux de l'A.E.T.A. Région Sud-Est, Association des Anciens Elèves de l'Ecole d'Enseignement Technique de l'Armée de l'Air,

du Comité du Souvenir Français de BRON, du Groupement ANSORAA Rhône Alpes et

de la Section ANSORAA Rhône-Loire se sont inclinés.

Cette cérémonie du souvenir s'est terminée par l'hymne national La Marseillaise.


 

BRON 12 09 2014 15 

(Photo Christian Cason)

 

BRON 12 09 2014 17

(Photo Christian Cason)

 

Les porte-drapeaux ont été salués par les

autorités civiles et militaires.

 

A l'issue de cet émouvant hommage,

les participants ont été conviés à

un vin d'honneur dans

les salons de l'aéroport.

 

 

BRON 12 09 2014.2 Copy

Roger VARINOT  -   Michel GUYOTTE   -   Pierre CLARY

(Photo Alain Bliez)

 

  BRON 12 09 2014 1 Copy

Pierre CLARY   -   Alain BLIEZ   -   Roger VARINOT 

(Photo Alain Bliez)

 BRON 12 09 2014 4 Copy

Jack VUILLET   -   Michel GUYOTTE   -   Roger VARINOT   -   Pierre CLARY 

(Photo Alain Bliez)

Parmi les Participants et les nombreux Anciens de l'Association des Vieilles Tiges, l'Association Nationale des Sous-Officiers de Réserve de l'Armée

de l'Air était représentée par son Président de Groupement Rhône-Alpes, Jean CIMIERE, accompagné du drapeau du Groupement porté par

Gérard CATENI ainsi que par le Président de Section Rhône Loire, Michel BENNIER, accompagné du drapeau de Section porté par Jean-Alain GAUDILLOT.

Notre Ami de la Section, Christian CASON, administrateur du site, a assuré le reportage photos. Christiane BOULON, notre Trésorière,

ainsi que René BILLOTTET étaient également présents. 

 

Ce diaporama est composé de photos de O. CHASSIGNOLE (lyonaeropresse), Alain BLIEZ et Christian CASON 

(Le Groupement Rhône Alpes et la Section Rhône Loire de l'ANSORAA adresse ses vifs remerciements aux

photographes pour la mise en ligne de leurs clichés)