CEREMONIE MARYSE BASTIE

 

 

 LES  COMMEMORATIONS  DE  MARYSE  BASTIE 

 

 

ANSORAA MARYSE_BASTIE_1_800x314

 

VERNISSAGE EXPOSITION MARYSE BASTIE ET LES AUTRES FEMMES DE L'AIR

( cliquer sur le lien ci-dessous )

MARYSE BASTIE ET LES AUTRES FEMMES DE L'AIR

 

CEREMONIE DE COMMEMORATION LE DIMANCHE 14 OCTOBRE 2012

 

Cette cérémonie d'hommage à MARYSE BASTIE s'est tenue au pied de la stèle dressée suite au tragique accident du NORD ATLAS 2501

survenu le 06 juillet 1952, entrainant aussi la mort de l'équipage, sur l'aéroport de BRON.

 

MARYSE BASTIE_3 MARYSE BASTIE_2 MARYSE BASTIE_4

 

L'ANSORAA a participé à cet hommage.

Parmi les drapeaux des Associations présentes,

Le drapeau du Groupement ANSORAA RHÔNE ALPES a été porté par son porte-drapeau GERARD CATENI.

Le drapeau de la Section ANSORAA RHÔNE LOIRE a été porté par notre secrétaire FRANCIS KELLER.

Le Président du Groupement ANSORAA RHÔNE ALPES était représenté par ANDRE BARONNIER (Secrétaire du Groupement).

RENE BILLOTET et JEAN-LUC DESCHAMPS de la Section ANSORAA RHÔNE LOIRE étaient présents sur les rangs avec

la délégation de la Base Aérienne 942 Mont Verdun.

SLHADA 1 SLHADA 2 SLHADA 3

Monsieur JACQUES BAILLET, Président de la Société Lyonnaise d'Histoire de l'Aviation et de Documentation Aéronautique (SLHADA),

s'exprimait ainsi, au cours de son allocution:

 " Maryse, les étoiles vous ont guidée,

les ailes vous ont portée, mais la couronne qui vous attendait n'était pas celle que nous attendions. "

MARYSE BASTIE_16 MARYSE BASTIE_21 MARYSE BASTIE_17
MARYSE BASTIE_6 MARYSE BASTIE_27 MARYSE BASTIE_5
MISE EN_PLACE SGC BILLOTET DELEGATION AIR_800x600

En ce dimanche 14 octobre à 1100 heures, une nombreuse assemblée s'est réunie à l'aérodrome de BRON au pied de la stèle commémorant la

disparition d'une grande Dame. J'ai nommé MARYSE BASTIE (née MARIE LOUISE MOMBEC).

Qui n'a lu ou entendu ce nom? Peu de gens sans doute car il figure sur nombre de monuments, rues, places publiques, établissements scolaires

et pour nous, fans de l'aéronautique, aérodromes.

MARYSE BASTIE est née le 27 février 1898 à LIMOGES. Elle épouse, en secondes noces, le Lieutenant Pilote LOUIS BASTIE.

Première femme en FRANCE à obtenir le 29 septembre 1925 son brevet de pilote sur la Base de BORDEAUX-MERIGNAC, elle achète son avion,

un CAUDRON C109 de 40CV.

1930 : elle bat le record de durée international en 35h55mn

1931 : elle détient le record féminin international de distance avec 2976 km.

1936 : c'est la traversée féminine de l'Atlantique Sud en 12h05mn.

Son mérite est reconnu dans le monde entier où lui sont décernés de nombreux témoignages et décorations.

Promue Commandeur dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur, elle disparait le 06 juillet 1952 lors d'un meeting sur l'aérodrome de BRON

à bord d'un NORD ATLAS 2501.

Elle repose depuis à PARIS dans le cimetière de MONTPARNASSE où est enterré également un autre As de l'aviation : CHARLES PEGOUD.

 

A BRON, la cérémonie réunissait de nombreux amis où l'on pouvait aussi remarquer la présence d'autorités :

Madame VIVIANE LAGARDE, Adjointe au Maire de BRON et Déléguée aux Anciens Combattants

Monsieur CHARLES TOURDES

Madame ALINE HELENE MUSICOVA du Conseil municipal enfants

Monsieur ALAIN DARLEY, Maire de CHASSIEU

Monsieur JACQUES BAILLET, Président de la Société Lyonnaise d'Histoire de l'Aviation et de Documentation Aéronautique (SLHADA)

et son Vice-Président Monsieur PIERRE LUSSIGNOL.

Malgré un temps "d'hiver", un sympathique apéritif était offert par la municipalité de la ville de BRON.

Avant de se séparer, quelques membres de l'ANSORAA se sont retrouvés pour un dernier verre de l'Amitié dans le local de

l'Association Aéronautique Tango Charlie Lima.

MARYSE BASTIE_24 MARYSE BASTIE_12 MARYSE BASTIE_26
MARYSE BASTIE_32                   ANDRE BARONNIER

           Compte-rendu et reportage photos:

                     ANDRE BARONNIER

ALLOCUTION PRONONCEE LORS DE LA CEREMONIE PAR MONSIEUR ALAIN DARLAY, MAIRE DE CHASSIEU

MARYSE BASTIE_20

                   MONSIEUR ALAIN DARLAY

                       MAIRE DE CHASSIEU

                                                                                      

                                                                         Madame l'Adjointe au Maire de Bron, représentant ANNIE GUILLEMOT, Conseillère Générale.  

Monsieur le Président de la SLHADA.

Mesdames, Messieurs.

 

Je suis très honoré d'avoir été associé en tant que Maire de Chassieu à la cérémonie commémorative du 60ème anniversaire de la disparition de MARYSE

BASTIE, femme pilote émérite, décédée sur notre territoire de l'aéroport de BRON le 06 juillet 1952.

Les conditions de sa disparition restent encore inouies pour cette grande dame de l'histoire de l'aviation et de l'histoire de FRANCE après des heures et

des heures de vols et des records et exploits qui ont marqué son existence et celles de nos concitoyens.

Oui, quand on pense à MARYSE BASTIE, on pense avant tout aux valeurs de courage, de ténacité, de progrès pour les femmes et pour tous ses concitoyens,

mais pas seulement, on pense aux valeurs de justice, de droits et de liberté, à la Résistante qui, malgré son expérience et ses prouesses d'aviatrice dont

la plus célébre reste le record de la traversée de l'Atlantique sud, encouragée dans son périple par JEAN MERMOZ, n'a pas été appelée par l'Armée à la

déclaration de la guerre pour combattre face à l'occupant.

C'est alors qu'elle s'est engagée à la Croix-Rouge, mais blessée et dans l'impossibilité de piloter, elle s'engage dans la Résistance.

Elle devint, en 1947, la première femme à être promue, à titre militaire, au grade de Commandeur de la Légion d'Honneur pour faits de guerre

exceptionnels et faits de Résistance.

Mesdames, Messieurs,

Après ces quelques mots brefs relatifs à l'histoire de MARYSE BASTIE puisque nous sommes réunis pour célébrer le 60ème anniversaire de sa disparition,

je tiens à remercier à nouveau la SLHADA et tous ses bénévoles pour le travail de recherches et d'archives incommensurables et précieux réalisé par ses

membres, pour que vive l'histoire, la mémoire et le patrimoine de l'aéroport de Lyon-Bron ou plutôt, comme j'aime à le préciser, qu'il serait tout aussi juste

de qualifier, de l'aéroport de " Lyon-Bron-Chassieu", puisque son expansion depuis les années 20 s'est presque entièrement développée sur le territoire

de la commune que je représente.

J'étais présent, après avoir signé le permis de construire, à l'inauguration du hangar n° 8, il y a de cela, tout juste deux ans en 2010, qui marqua également

le 100ème anniversaire de l'aéroport.

En effet, l'aéroport de Bron, inauguré en novembre 1910, qui devint en 1914 un terrain militaire en raison plus particulièrement du conflit mondial, puis

terrain d'aviation après la guerre, a connu une expansion de son activité dès les années 20.

En 1921, à la piste de Bron qui s'étend sur 1100 mètres, s'ajoutent 35 hectares de surface sur Chassieu et les lignes commerciales se développent depuis

l'aéroport jusqu'à Paris, Marseille et Genève.

Dès 1929 et le début des années 30, l'aéroport de Bron devient l'aérogare le plus moderne au monde et une étape essentielle dans le développement de

l'aéronautique et les échanges en France et en Europe, c'est ainsi que l'aéroport a connu toute l'évolution de l'aviation civile.

Au-delà de l'histoire de l'aviation, du travail de mémoire sur l'histoire des femmes et des hommes, acteurs du développement de l'aéroport, des échanges

qu'il a initiés et de l'activité commerciale qu'il a engendrée au coeur d'un des bassins de vie les plus importants de notre agglomération, à l'entrée même

de la 2ème zone industrielle de France. Au-delà de la préservation du patrimoine historique de l'aéroport, c'est toute l'histoire des communes, de la région

et de notre pays au cours des évènements tragiques ou heureux qui l'ont traversé qu'il convient de transmettre dans la mémoire collective cette histoire de

l'aéroport devenue notre histoire à tous car notre territoire et l'aéroport ont été le théâtre de bien des progrès et avancées majeures pour notre civilisation,

tout comme le théâtre d'enjeux et d'affrontements, je pense dans ce dernier cas aux deux guerres mondiales qui ont marqué le XXème siècle.

Ce passé explique notre attachement à cet aéroport et les enjeux de son développement dans les années futures. Aéroport international jusqu'en 1975, date

à laquelle les activités commerciales régulières ont été basculées à l'aéroport de Lyon Saint Exupéry, c'est aujourd'hui le deuxième aéroport d'affaires

français et il accueille un certain nombre de personnalités publiques lors de leurs déplacements dans l'agglomération lyonnaise.

Alors, l'aéroport continue au fil du temps à écrire son histoire: il s'émancipe toujours davantage, il se développe à la hauteur des enjeux du territoire et du

bassin d'affaires que représente la région lyonnaise. Pourtant, j'y insiste, ce développement désormais doit se faire dans le respect de son environnement et

du cadre de vie des habitants de l'est lyonnais qui l'entourent.

D'ailleurs, Chassieu participe, tout comme la ville de Bron, à la Commission Consultative de l'Environnement et a pris une part active pour contribuer à la

réflexion du Plan d'Exposition au Bruit.

Mesdames, Messieurs, c'est en toute connaissance du passé qu'on construit l'avenir.

Je vous remercie à nouveau.