ACTU-DEFENSE

 

  INORMATIONS ET ACTUALITES DE LA  DEFENSE  

 

LES CHIFFRES CLES DE LA DEFENSE  2018

Dossier de 36 pages au format Pdf. Cliquez sur l'icône PDF  Logo PDF pour accéder à la lecture. 

__________________________________________________________________

 

Safran veut devenir le premier équipementier aéronautique d'ici à 15 ans.

 https://www.usinenouvelle.com/article/safran-veut-etre-le-1er-equipementier-aeronautique-d-ici-15-ans.N776114

Publié le 29/11/2018 À 06H59, mis à jour le 29/11/2018 À 09H51

Safran a affiché ce 29 novembre son ambition de devenir le premier équipementier aéronautique mondial d'ici à 15 ans en supplantant son concurrent américain United Technologies et a promis un nouveau cycle de dépenses de R&D ainsi qu'une augmentation du retour aux actionnaires.

Safran veut passer devant United Technologies d'ici à 15 ans, et devenir le premier équipementier au monde. Le Français affiche ses ambitions à l'occasion d'une journée investisseurs organisée ce 29 novembre.

Pour y parvenir, Safran ne prévoit de nouvelles acquisitions majeures après le rachat de Zodiac Aerospace qui a fait de lui, selon ses calculs, le numéro deux mondial du secteur, mais mise sur la croissance organique.Une annonce qui intervient trois jours après la finalisation par United Technologies de l'acquisition de Rockwell Collins. Le groupe américain a aussi annoncé lundi son intention de se scinder en trois d'ici 2020.

Nouveaux chantiers de R&D

Safran, qui co-produit des moteurs d'avion avec General Electric, a ajouté qu'il allait entamer un nouveau cycle de recherche et développement porté en partie par le projet de nouvel appareil de taille moyenne à l'étude chez Boeing. Il a aussi promis des efforts "ciblés" de R&D chez Zodiac et une augmentation de 30% des dépenses de R&T (recherche et technologie), une définition plus large. L'accent sera mis sur l'amélioration de la propulsion, l'augmentation du contenu électrique et connecté à bord, et un recours plus abondant à l'impression 3D.

Safran table sur une croissance organique de 4% à 6% en moyenne sur la période 2019-2022 et sur une marge opérationnelle courante tendant vers une fourchette de 16% à 18% d'ici 2022 après le passage du moteur CFM56 au moteur LEAP et le redressement de l'activité intérieurs de Zodiac. Au premier semestre de l'exercice en cours, la marge opérationnelle courante est ressortie à 14,6%.

Le groupe a également fait état d'une accélération du redressement opérationnel de Zodiac après ses problèmes récurrents de production, qui l'ont poussé dans le giron de Safran. Il a confirmé son objectif de 200 millions d'euros d'économies annuelles avant impôts liées à la fusion à l'horizon 2022 et indiqué "qu'un potentiel supplémentaire a été identifié".

Avec Reuters (Tim Hepher, Gilles Guillaume pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

____________________________________________________

Lancement du site Internet de l’IRSEM irsem.fr
et de son portail documentaire ARES.

L’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM) dévoile ce jour son nouveau site Internet irsem.fr. Moderne, dynamique et fluide, il héberge un portail documentaire, ARES, nouvel outil de la recherche stratégique destiné aux chercheurs et à toute personne intéressée par les questions de défense et de sécurité.

Le site de l’IRSEM était jusqu’alors intégré à celui du ministère des Armées (defense.gouv.fr). Ce nouveau site extérieur, irsem.fr, correspond à l’identité hybride de l’Institut, à la charnière de deux mondes, ceux de la Défense et de l’Université. Son interface est lisible et interactive.Il héberge notamment un portail documentaire de la recherche stratégique appelé ARES, en référence au dieu de la Guerre dans la mythologie grecque. A son lancement en janvier 2019, ARES rassemble plus de 3 000 documents de source ouverte d’organismes relevant du ministère des Armées et d’associations qui lui sont liées, en libre consultation. Certains d’entre eux sont inédits. Ce portail témoigne que le ministère n’est pas seulement consommateur mais aussi producteur de recherche.

  • Cet outil répond à un besoin exprimé par la communauté scientifique et au sein du ministère des Armées ;
  • Il est destiné à toute personne intéressée par la recherche sur les questions de défense et de sécurité ;
  • Régulièrement mise à jour, sa base de données s'enrichira continuellement.

Pour contribuer à la base de données ARES : contact@irsem.fr 

À propos de l’IRSEM : Créé en 2009, l’IRSEM est un organisme extérieur de la Direction générale des relations internationales et de la stratégie (DGRIS) du ministère des Armées. Composé d’une quarantaine de personnes, civiles et militaires, dont une majorité de chercheurs titulaires d’un doctorat, il a pour mission principale de renforcer la recherche française sur les questions de défense et de sécurité.

Contact Hélène ROLET

Helene.rolet@irsem.fr
01 44 42 48 51
06 77 04 43 01

________________________________________

 Service national obligatoire: 3.000 volontaires dès juin

prochain dans 13 départements pilotes.

Source : https://www.bfmtv.com/pratique/service-national-obligatoire-3-000-volontaires-des-juin-prochain-dans-13-departements-pilotes-1613843.html

16/01/2019 à 23h26

Gabriel Attal, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation, a dévoilé ce mercredi les contours de la première phase du service national qui sera obligatoire pour les jeunes de 16 ans. Il sera effectif dès juin 2019.

Chant de la Marseillaise, formation aux premiers secours, ateliers autour de valeurs républicaines, courses d'orientation... Une première cohorte d'environ 3.000 jeunes volontaires va expérimenter dès juin prochain le futur Service national universel (SNU), promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

·         3.000 volontaires recrutés dès mars

Pour permettre de mieux dessiner ses contours, le gouvernement va appeler dès cette année quelque 200 jeunes volontaires dans "13 départements pilotes" (un par grande région métropolitaine et un en Outre-mer), soit 3.000 personnes âgées de 16 ans, à effectuer une première phase sur la base du volontariat, a annoncé le secrétaire d'Etat Gabriel Attal, en charge du sujet, dans un entretien à l'AFP. C'est au mois de mars que seront recrutés les premiers volontaires.

"J'ai demandé aux préfets de cartographier la jeunesse de leur département pour que participent à la fois des jeunes scolarisés, des apprentis, des décrocheurs, des jeunes en situation de handicap", a indiqué Gabriel Attal.

Ils seront envoyés dans un des départements pilotes dans la deuxième quinzaine du mois de juin. À terme, le Service national universel doit s'organiser en deux temps: une phase allant jusqu'à un mois obligatoire, pour les jeunes de 16 ans, puis une phase facultative d'une durée de trois à douze mois.

* Les départements pilotes annoncés sont, selon Le Point et le Parisien, les Ardennes, le Cher, la Creuse, l'Eure, la Guyane, les Hautes-Pyrénées, la Haute-Saône, la Loire-Atlantique, le Morbihan, le Nord, le Puy-de-Dôme, le Val-d'Oise et le Vaucluse

·         Débats, jeux de rôle et courses d'orientation

En uniforme, les jeunes seront hébergés dans des internats ou bâtiments de l'armée et encadrés par des militaires et des éducateurs rémunérés. La journée commencera par "le salut au drapeau et le chant de l'hymne national". "Ce moment de communion républicaine est important", a souligné Gabriel Attal.

Ils seront formés aux premiers secours, aux réactions à avoir en cas d'attentat ou de catastrophe naturelle, et recevront des modules sur la protection de l'environnement ou les valeurs de la République. Un bilan de santé et des tests de français leur seront aussi proposés. Le ministre souhaite que soient privilégiés les débats et jeux de rôle, mais aussi des activités "à l'extérieur", comme des parcours en forêt, des courses d'orientation, des franchissements d'obstacles. La quinzaine se terminera par une cérémonie républicaine.

·         La question de la laïcité

Avant même que ses contours soient définis, la question de la neutralité religieuse a fait polémique la semaine dernière. Une étude publiée début janvier par l'Observatoire de la laïcité a en effet rappelé que la loi du 15 mars 2004 sur le port de signes religieux ne peut s'appliquer "qu'aux 'élèves des écoles, collèges et lycées publics'", or les jeunes appelés dans le cadre du SNU ne le seront pas en tant qu'élèves. "Evidemment, la laïcité sera respectée", assure Gabriel Attal, en attendant qu'une loi vienne peut-être combler ce "vide juridique".

Quant au calendrier de mise en place d'un service obligatoire, il n'est pas encore tranché. Le rapport du général Daniel Ménaouine, qui a servi de base au projet, propose qu'il soit effectif au plus tard en 2026. "Nous travaillons à des scénarios qui nous permettent d'aller un peu plus vite", souligne Gabriel Attal.

·         La question du coût reste en suspens

Les jeunes volontaires pourront effectuer la seconde phase du SNU entre juillet 2019 et juin 2020, en participant à une mission générale dans une association ou une collectivité locale, pendant quinze jours consécutifs ou avec des heures réparties tout au long de l'année.

Le SNU est vivement critiqué par plusieurs organisations représentatives de la jeunesse, dont les syndicats d'étudiants, la Fage et l'Unef, qui s'interrogent sur son caractère obligatoire et surtout sur son coût. Si la première phase test aura un coût "marginal", selon Gabriel Attal, son coût final n'est pas encore connu. Il a pour l'instant été estimé, au plus bas, à 1,7 milliard d'euros par an.

"Aujourd'hui, on a des jeunes qui naissent et grandissent en France sans parfois jamais quitter leur environnement", souligne Gabriel Attal. "C'est d'abord pour cet enjeu de creuset républicain, de mixité sociale et territoriale, qu'on fait le SNU".

Jeanne Bulant avec AFP

_______________________________________________

 

JANVIER 2019 (7 pages enn jpeg)

20190131 NP DICoD ACTUDEF Page 1

20190131 NP DICoD ACTUDEF Page 2

20190131 NP DICoD ACTUDEF Page 3

20190131 NP DICoD ACTUDEF Page 4

20190131 NP DICoD ACTUDEF Page 5

20190131 NP DICoD ACTUDEF Page 6

20190131 NP DICoD ACTUDEF Page 7

 

CC